Communiqué du président de l’AETA

Mes chères et chers arpètes,

Notre pays traverse un moment difficile. Le conseil d’administration de notre association s’est réuni virtuellement via les moyens électroniques pour envisager les conséquences du confinement sur la marche de notre association.

Nous avons décidé de reporter l’assemblée générale prévue le 16 mai prochain au mois de décembre et nous verrons si nous pouvons la coupler avec le baptême de la promotion qui intégrera notre École en septembre prochain.

Les votes exprimés pour l’élection des nouveaux administrateurs, lors des quelques assemblées de section qui ont eu lieu,  et qui nous sont parvenus, seront conservés et dépouillés lors de cette assemblée générale de décembre.

Cependant, il nous faut déjà envisager tous les cas possibles. Si la situation ne s’est pas améliorée d’ici la fin de l’année, nous serons peut-être dans l’impossibilité de convoquer notre assemblée générale. Nous ferons le point dans les semaines et mois à venir, et je vous informerai des décisions :

  • Mise en vigueur en avance de phase dès décembre 2020 du vote électronique ?

  • Gel de l’année 2020 et report à avril 2021 de l’assemblée générale avec poursuite jusqu’à cette date du mandat actuel pour le tiers sortant des administrateurs ?

  • Annulation de l’assemblée générale des présidents de section et du ravivage de la Flamme du mois d’octobre ?

Quelles que que soient les décisions que nous prendrons, elles seront partagées avec tous les adhérents dans un souci de transparence le plus total. Je tiens à préciser que durant tout le temps que durera le confinement, le conseil d’administration et le bureau national continueront à œuvrer et seront disponibles pour vous. Il va de soi que les rassemblements de promo sont suspendus pendant toute cette période. Je suis en relation avec le commandant de l’EETAA. Les élèves sont chez leurs parents, les élèves ultramarins sont dans leurs familles d’accueil et seuls 4 d’entre eux sont rentrés chez eux.

Quoiqu’il en soit, en ces temps difficiles, aujourd’hui comme hier,  il nous appartient d’être des serviteurs engagés de notre pays. La crise du COVID 19 est une crise sévère pour notre pays. Quand il fallait porter le drapeau de l’engagement au service de la solidarité et de la fraternité, les arpètes ont toujours répondu « présents » au sein de l’institution militaire et hors de l’institution. Je sais que tous et toutes, où que vous soyez, si vous connaissez quelqu’un  isolé et dans le besoin de solidarité et de fraternité, vous saurez ce qu’il vous appartient de faire.

Unis dans les valeurs qui sont les nôtres, nous ferons face !

Le Président AETA Benoît Garcia (P 85)